L’utilisation des navigateurs à travers le monde

Lorsque l’on parle de comportement en ligne, comme mentionné dans l’article de définition, il y a de nombreux facteurs à considérer. Parmi ceux-ci, certains avaient plus d’importances que d’autres, notamment les axes principaux de définition d’une culture. Maintenant, comment pouvons-nous mesurer ces différences et s’outiller face à ce défi d’ajustement culturel avec des outils accessibles aux gestionnaires de projets web?

L’idée serait d’utiliser des données accessibles à travers le monde en définissant la valeur de celles-ci… Ça semble un peu complexe, mais voici un exemple sur les navigateurs web qui vous aidera à visualiser la méthode.

Source des tableaux : StatCounter Global Stats – Browser Market Share

 

Utilisation des navigateurs à travers le monde :

Statcounter - Part des navigateurs à travers le monde

 

Utilisation des navigateurs en Amérique du Sud :

Parts de marché des navigateurs en Amérique du Nord

Utilisation des navigateurs en Amérique du Nord :

Parts de marché des navigateurs en Amérique du Nord

Utilisation des navigateurs en Europe :

Parts de marché des navigateurs en Europe

Utilisation des navigateurs en Asie :

Parts de marché des navigateurs en Asie

 

Utilisation des navigateurs en Afrique :

Parts de marché des navigateurs en Afrique

C’est bien beau de vous montrez cela, mais en quoi est-ce que cela pourrait nous aider à planifier certains projets web ? Ma réponse serait de regarder qui sont les utilisateurs de ces navigateurs en lien avec la mission de ceux-ci, donc par rapport à certaines valeurs. Certes, tous ne sont pas avertis de ces informations, par contre, l’effet de l’influence des pairs au niveau d’un pays peu changer la donne.

La mission de Google Chrome :

En quelques mots, Google se dit être l’entreprise la mieux placée pour mieux comprendre les enjeux de recherche, de performance et de simplicité d’utilisation de par son expérience et prétend connaître plus que quiconque les enjeux du web, celui d’afficher rapidement les pages d’un site.

Correspondance des valeurs avec des clientèles : Capitalistes branchés, d’affaires, débutantes sur le web, pressées, à l’affût, confortables à l’idée de partager de l’information personnelle, etc. Pourrait même être associé à une mentalité branchée sur les nouvelles technologies.

La mission de  Mozilla Firefox :

Mozilla est une entreprise à but non-lucratif qui lutte pour améliorer le web à travers le partage, la collaboration et la coopération tout en fondant ses actions sur ces valeurs.

Correspondance des valeurs avec des clientèles : liées à la culture, réticentes au partage de données personnelles, de milieu communautaire, défendeurs de l’open source, etc. Pourrait même être associé à une mentalité de gauche.

Également, la mission

La mission d’Internet Explorer :

Les seules informations importantes à retenir sont qu’Internet Explorer est un outil qui aide les individus et les entreprises à réaliser leur plein potentiel à travers l’accessibilité. À noter qu’il s’agit de la mission de Microsoft dans son ensemble.

Correspondance des valeurs avec des clientèles : Utilisatrices des fonctions par défaut de Windows qui ne voient pas d’intérêts (ou ne les connaissent pas) de changer pour un Google Chrome et Mozilla Firefox et d’entreprises, donc moins avertie, plus conservatrice au niveau de l’information personnelle, moins à l’aise avec la technologie, etc.

La mission de Safari :

À ce niveau, la philosophie d’Apple est très similaire à celle de Google, sans être nécessairement à l’avantage de l’un ou l’autre, et s’adresse à un auditoire similaire, à quelques différences près, notamment parce que tous les utilisateurs d’Apple ont Safari par défaut comme navigateur et que les acheteurs des MAC sont une clientèle généralement plus éduquée et ou en lien avec la créativité.

 Croisement des informations :

Nous pouvons voir qu’il y a des grandes différences entre les continents, et en y allant plus spécifiquement par pays cela risquerait d’être encore plus représentatif. Ainsi, quelqu’un qui se demanderait où lancer une campagne marketing faisant appel à des communautés branchées qui auront besoin de partager de l’information personnelle et qui a le choix entre les 5 continents devrait considérer l’Amérique du sud, sans oublier qu’il ne s’agit là d’un seul facteur à considérer sur la multitude qui forme la culture. Cette brève analyse permet également de constater que le navigateur par défaut des entreprises en Amérique du Nord est encore Internet Explorer comparativement aux autres continents.

Il n’est pas évident d’établir une relation entre un comportement et le choix du navigateur, mais il est certain qu’il y a correspondance entre les valeurs véhiculées et la performance rendu d’un navigateur (aspect au désavantage de Internet Explorer pour le moment) et ses utilisateurs.

Ainsi, un gestionnaire web aurait avantage à observer la répartition de ses visiteurs selon les navigateurs pour savoir s’il a à faire à une clientèle au travail, une clientèle branchée, une clientèle frileuse au partage d’information, etc. et porter des ajustements qui augmenteront la valeur ajoutée auprès de cette clientèle seulement.

Quels sont vos jugements par rapport à qui utilise quel navigateur?

Leave a Reply

  

  

  

Current ye@r *