iOS 6 et l’analyse du comportement! 1

Un article très intéressant de business insider sur la façon qu’Apple a ramené le suivi du comportement aux fins publicitaires des utilisateurs d’Iphone avec la mise à jour de iOS 6 de façon plutôt détournée.

Personnellement, je n’étais même pas au courant qu’iOS 5 n’était pas muni de cet outil de collecte à la base, comme l’ont été certaines des versions précédentes, et je suis plutôt indifférent à ce que l’on utilise certaines informations de mon utilisations afin de créer du contenu plus innovateur et plus efficace, plus peu importe, mais plus à mon goût assurément. C’est probablement pourquoi Apple se fait rassurant quant à la teneur des informations recueillies grâce à cet outil de suivi, c’est-à-dire que les informations sont anonymes, quoiqu’elles permettent aux entreprises de Marketing de vous identifier et de vous rejoindre autrement que par votre nom, car elles connaissent plusieurs de vos agissements…

Si je me permets de faire un lien avec ma présentation, je dirais que de ces outils de collecte de données comportementales, en rappelant qu’ils sont également présents chez Android, sont une ouverture de plus à une facilitation du processus d’adaptation aux cultures dans un contexte de mondialisation et d’hétérogénéisation de ces mêmes cultures, et je m’explique.

Est-il plus facile de décrire le comportement d’un individu à partir des caractéristiques de sa culture «nationale», ou de reconnaître la culture «nationale» d’un individu à partir de certaines caractéristiques de son comportement ? Personnellement je crois que la deuxième option est plus plausible, quoiqu’il y aurait plusieurs possibilités de chevauchement des cultures pour certains comportements… Mais plus loin encore, pourquoi chercher à savoir qui sont les individus, leurs valeurs et leur culture lorsque nous avons déjà accès à des données qui indiquerait par exemple :

Comportement X (téléchargement de l’application Trip Advisor) entraîne un comportement Y (Accès à l’application Trip Advisor 3 fois par semaines) et génère un résultat Z (Recherche de destinations dans Safari, téléchargement d’une application d’Agence de voyage, etc.)

Peu importe l’origine de la personne et plusieurs aspects importants qui forment la culture (religion, éducation, argent, famille, etc.), les séquences de comportements parleront d’elles-même, sans oublier qu’il y aura une bonne quantité d’information disponible sur l’individu même dans un contexte d’anonymat. Un système comme celui-ci est une copie-conforme de ce que Alexa fait avec ses 25 000 panelistes à travers le monde qui téléchargent une barre d’outils, mais pour chaque utilisateur de iOS 6, parce que oui, le système est actif par défaut…

Quel serait votre opinion sur ce genre de système de suivi sur un téléphone intelligent, qui en bénéficie selon vous?

Pour ceux qui aimerait lire l’article original qui porte davantage sur comment le désactiver ou comment ça fonctionne en gros, cliquez ici

 

One comment on “iOS 6 et l’analyse du comportement!

  1. Répondre Pierre-André oct 13,2012 7 h 47 min

    Je suis pour ce type d’action dans la mesure où cela permet d’améliorer l’expérience utilisateur. C’est-à-dire qu’elle permet d’apporter des fonctions/outils facilitant l’utilisation qui sont identifiés grâce au comportement des utilisateurs.

    Où je suis moins d’accord c’est avec l’aspect d’utiliser cette fonction à des fins publicitaires. J’ai jamais été fervent de la publicité ciblé (à notre insu) et cette fonction de « tracking » permet cela…

    Bref, il y a des pours et des contres. Ça aurait toute fois pris plus de transparence de la part d’Apple.

Leave a Reply

  

  

  

Current ye@r *