Le comportement des jeunes professionnels par rapport à l’éducation!

Du moins, ce serait le cas chez les jeunes professionnels talentueux.L'amélioration en continu est importante pour les jeunes professionnels

Selon une étude du Harvard Business Review, les jeunes travailleurs talentueux, autrement dit ceux que les entreprises auraient plutôt avantage à conserver dans leur rang, ne demeurent en moyenne que 28 mois au sein d’une même organisation avant de la quitter pour une autre entreprise, et 95 % de ces jeunes ont avoué regarder régulièrement les offres d’emploi qui pourraient les intéresser et 75 % de ces mêmes jeunes, quant à eux, ont entrepris des démarches concrètes pour trouver un nouvel emploi, en l’occurrence l’envoi de CV .

La raison de cette volatilité ?

Toujours selon cette étude, il s’agit du point de stagnation intellectuelle de ces jeunes professionnels en quête de savoir, parce «qu’ils n’apprennent plus assez» pour rester motiver.

Comment un employeur peut-il s’adapter ?

Selon Beth N. Carver, un consultant qui a 12 ans d’expérience en entrevues de sortie d’emploi, on observe que le manque d’opportunités d’amélioration et de perfectionnement ainsi que le manque de mentors dans l’environnement de travail sont deux des raisons les plus importantes des départs des jeunes travailleurs.

Le lien avec les cultures et le comportement en ligne ?

Grâce à l’utilisation que font les jeunes travailleurs des réseaux sociaux et du web en général, il est de plus en plus facile pour eux de signifier leur intérêt pour un nouveau travail et de faire des démarches dans le confort de leur foyer, diminuant ainsi de beaucoup les «barrières à la sortie» de jeunes employés performants. De plus, le fait que le principal motif est le manque de contribution de l’entreprise à l’apprentissage du travailleur, nous pouvons déduire de façon assez logique que la forte considération portée à la valeur de l’éducation, plus précisément sur un aspect perfectionnement continu, génère des comportement de recherche d’emploi en ligne de par ces jeunes travailleurs déçus de leur environnement de travail. Est-ce que, à l’opposé, il est dans la culture de nos entreprises de fournir un encadrement suffisant pour soutenir un apprentissage de façon continue d’un jeune talent?

Cliquez ici pour lire l’article original.

 

 

 

Leave a Reply

  

  

  

Current ye@r *